Le créateur du rôle-titre de Rinaldo et d’Amadigi de Haendel, Nicolò Grimaldi (Naples, 1673- 1732), connu sous le nom de Nicolini, était le principal castrato de son époque, un artiste extraordinaire encensé aussi bien pour son jeu d’acteur que pour ses qualités de chanteur. D’une génération plus âgé que Carlo Broschi (Farinelli), Gaetano Majorano (Caffarelli) et Giovanni Carestini, il possédait une agilité et une virtuosité vocale extraordinaires et contribua de façon significative à l’établissement de la légende de la virtuosité des castrats. Le jeune contre-ténor italien Carlo Vistoli, star montante de l’opéra baroque, nous en offre une image parfaite dans cette anthologie retraçant les moments clés de sa carrière, avec des airs d’opéras de Haendel, mais également des extraits du premier opéra de Giovanni Battista Pergolesi, La Salustia, que Nicolino aurait chanté à Naples s’il n’était pas tombé malade pendant les répétitions avant de mourir.

Le chanteur est accompagné par Talenti Vulcanici (ensemble nouvellement formé en résidence au Centro di Musica Antica – Fondazione Pietà de’ Turchini à Naples), galvanisé ici par son claveciniste et chef principal Stefano Demicheli, musicien bien connu du label Fuga Libera, chez lequel il a publié trois importants enregistrements avec son ensemble Dolce & Tempesta. Cet album marque le début d’une nouvelle série dédiée à la musique napolitaine, en collaboration avec la fondation nommée plus haut.