Ce coffret réunit les cinq disques consacrés aux transcriptions des symphonies de Beethoven par Franz Liszt, interprétées par le pianiste Yury Martynov : les réductions pour piano seul de ces oeuvres complexes constituent un véritable défi pour Liszt, qui parvient toutefois à restituer le caractère prodigieux, en en révélant l’incroyable puissance. Un « événement sur un pianoforte grâce auquel nous redécouvrons les couleurs… de l’orchestre » (Pianiste) : le piano réunit l’orchestre, parfois même les solistes et le choeur, unifiant ainsi leurs voix dans un même instrument. L’énergie ainsi que l’écriture des symphonies s’en trouvent dévoilées et magnifiées, à travers l’interprétation de Yury Martynov sur un piano Blüthner datant de 1867 et un piano Erard de 1837, tous deux issus de la collection d’Edwin Beunk : le pianiste russe parvient à nous révéler des « détails généralement occultés dans des interprétations orchestrales, qui sont remis à jour grâce à son passé méticuleux ainsi que la coloration de chaque mesure » (The Guardian).