Vies silencieuses est étroitement lié à la Villa Médicis pour laquelle j'ai imaginé ce projet dès 2003 et où , en définitive, je l'ai réalisé durant les années 2004-2006. Ces «¡vies¡» m'auront été soufflées avant tout par des univers picturaux d'artistes bien différents. Pourtant il m'a semblé reconnaître en chacun d'eux quelque chose qui me parlait ouvertement et qui faisait écho à mes préoccupations de compositeur. Ce que je nommerais¡: la patience, «¡l'usage du monde¡», l'apparition et l'effacement.

Grand Prix Academie Charles CROS award