Après Manuel de Falla, Roberto Gerhard est le plus brillant et le plus audacieux représentant de la musique de son pays. Né en Catalogne, unique élève espagnol d’Arnold Schönberg, Gerhard sera contraint à l’exil par la guerre civile, deviendra citoyen britannique et finira sa vie à Cambridge. Bien qu’ils ne se soient jamais rencontrés, le lien avec le Quatuor Arditti semble avoir été en quelque sorte préétabli, comme en témoigne ce très bel enregistrement de ce que l’on peut considérer comme les œuvres maîtresses du compositeur.

5 Diapason award