Geminiani a transcrit pour orchestre à cordes les célèbres sonates pour violon op. 5 d’Arcangelo Corelli. Cette musique jubilatoire se trouve magnifiée par l’ampleur que lui confère l’effectif orchestral ; la sonorité pleine et dense de l’Ensemble 415 en rend idéalement l’intensité sublime.