C’est à Venise que Giovanni-Felice Sances publia autour des années 1640 ses recueils de cantade: sa musique poétique, entraînante, rythmée et sensuelle, est au service d’une riche palette de sentiments amoureux: innocence, désir, séduction, jalousie et désespoir sont au rendez-vous. Sances nous a aussi laissé quelques “dialogues amoureux”, mini-opéras qui mettent en scène Ruggiero et Angelica (laquelle, pour garder sa virginité, se rendra invisible et fuira le preux chevalier qui l’a à peine sauvée des griffes d’un Monstre), ou encore les ébats coquins de Tirsi et Filli qui veulent à tout prix « mourir ensemble».

Choc Classica award Diapason Découverte award

« Un quatuor vocal et quelques cordes, pincées (harpe, chitarrone, guitare, clavecin) ou frottées (basse de viole, lirone) : cette oeuvre, qui balance entre monodie ornée et opéra, a besoin d’espace pour déployer ses sortilèges et laisser ses timbres capiteux s’emparer de l’auditeur. Installé dans l’église Sainte-Agnès du béguinage de Saint-Trond, en Belgique, décidément propice à la musique avec son plafond de bois en carène de navire, l’excellent ensemble Scherzi Musicali bénéficie d’une prise de son exemplaire de naturel. Les micros sont placés à une distance idéale des musiciens, c’est-à-dire pas trop près, pour profiter de leurs couleurs, de leurs nuances et de la dynamique dans une acoustique favorable. Comme au concert. »
Classica