Natif de Buenos Aires mais d’origine italienne et vivant en Italie, Evangelina Mascardi collabore régulièrement au continuo avec des ensembles importants : Il Giardino Armonico dir. Giovanni, Antonini Zefiro, dir. Alfredo Bernardini, Monteverdi Choir and Orchestra, dir. Sir John Eliot Gardiner... Elle est une ancienne étudiante d’Hopkinson Smith à la Schola Cantorum Basiliensis, et possède deux albums solos à son actif (ORF Austria). Le premier, consacré à Jean Sébastien Bach et Sylvius Leopold Weiss, a reçu un Diapason d’Or. Elle entame maintenant sa collaboration avec Arcana avec un programme raffiné et original pour Théorbe seul, Théorbe et Tiorbino en duo, et des chansons de Bellerofonte Castaldi (originaire de Modène), l’un des plus grands virtuoses du théorbe à son époque.

Evangelina Mascardi est accompagnée ici par Mónica Pustilnik au tiorbino (le très rare Théorbe miniature inventé par Castaldi lui-même) et Marco Beasley, sortant juste du succès de son Frà Diavolo. Le thème qui englobe cette collection de la musique de Castaldi est Ferita d’Amore (littéralement « la blessure de l’amour »), emprunté du titre d’une Gagliarda qui fait partie du programme. L’enregistrement est organisé en trois parties, avec des sousthèmes, allant de l’exubérance joyeuse, à la contemplation de la peine que l’amour peut causer dans la deuxième partie jusqu’à un réveil final de dévotion transcendante.

Bellerofonte Castaldi est revenu sous les feux des projecteurs en 1998 avec l’enregistrement pionnier de Vincent Dumestre et son Poème Harmonique, un disque innovant autant pour le label Alpha (le premier disque du catalogue) que pour l’ensemble français (leur premier enregistrement).