Vittorio Ghielmi, l’un des gambistes les plus reconnus aujourd’hui, est issu d’une famille de musiciens (son frère fonda Il Giardino Armonico avec Antonini)… Parallèlement à ses lectures érudites et virtuoses de Marais ou de Graun, Vittorio Ghielmi est un artiste qui dépasse les frontières. Avec son ensemble Il Suonar Parlante, il recherche de nouveaux langages musicaux et collabore avec les grands du jazz (Uri Caine) ainsi que les maîtres de musique traditionnelle (Khaled Arman, Dhruba Ghosh). Avec Gypsy Baroque, lui et ses amis tziganes nous présentent un album éblouissant et plein de vie. Il est allé en Transylvanie à la découverte des musiques gitanes du XVIIIe siècle qui se jouaient aux frontières de l’Empire ottoman et de l’Autriche… musiques qui ont influencé des compositeurs comme Mozart ou Haydn pour leurs fameuses « turqueries ». Pour cet enregistrement, il met en perspective ces musiques tziganes (dont seule la mélodie est écrite) avec les orchestrations de l’époque. Aux musiciens baroques de son ensemble, se sont joints des complices de longue date (la soprano Graciela Gibelli et la flûtiste à bec Dorothee Oberlinger) et des musiciens traditionnels, comme le violoniste slovaque Stanislav Palúch et Marcel Comendant, virtuose du cymbalum et de l’improvisation. Au-delà du témoignage « documentaire » passionnant, une véritable recréation musicale !