Des extraits de cet album seront bientôt disponibles en streaming.

Heinrich Laufenberg vit et travaille entre 1390 environ et 1460 en Argovie, dans le sud de l’Allemagne et en Alsace. Il est l’auteur d’un vaste corpus d’oeuvres, comprenant des cantiques spirituels, des épopées didactiques et de la prose religieuse. Un manuscrit conservé à la bibliothèque de Strasbourg, qui reprenait la plus grande partie de son travail, fut complètement détruit lors d’un incendie en 1870. Heureusement, une copie en avait été réalisée : une partie de son oeuvre a donc pu être transmise à la postérité. Les chansons conservées de Heinrich Laufenberg sont d’une grande beauté musicale et de contenu : dans l’une d’elles, il loue Marie d’une façon toute poétique ; dans une berceuse, il demande la protection de Jésus pour l’enfant qui dort ; dans une autre encore, il nous décrit le royaume des cieux en détail et dans toute sa richesse. Ce programme, intitulé Royaume des Cieux, nous offre la joie d’entendre des chansons restées silencieuses depuis le 15e siècle. Entre les chansons lyriques et narratives de Laufenberg sont insérées des pièces instrumentales de l’époque. Ainsi, l’ensemble Dragma rend vie de façon enthousiaste et authentique à la musique du bas Moyen Âge, dans un kaléidoscope étincelant.

Le noyau de l’Ensemble Dragma est composé de trois musiciens de renom : Agnieszka Budzińska-Bennett, Jane Achtman et Marc Lewon. L’instrumentarium flexible (deux chanteurs, harpe, vièle et luth) permet au public d’aujourd’hui d’aborder de façon vivante et diversifiée le répertoire du Moyen Âge. Fondé en 2012, l’ensemble a ensuite effectué une tournée en Allemagne, en France et en Suisse avec le programme Royaume des cieux, qui fait précisément l’objet de ce premier enregistrement.

Diapason Découverte award