Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la musique circulait beaucoup sous forme de copies manuscrites, et les chansons populaires souvent côtoyaient les airs d'opéra à succès. MARCO BEASLEY et ACCORDONE proposent de faire revivre cette pratique quotidienne de l'époque.