Au fil de ses enregistrements pour Alpha, François Lazarevitch explore les musiques baroques, orales et populaires. Après les musiques écossaises, irlandaises, les airs de cour, les suites et sonates baroques, il fait escale en Italie, chez Vivaldi.

"Pour construire ce programme je suis parti de 4 concertos que je joue depuis de nombreuses années : 3 concertos pour flûte de l’opus 10 de Vivaldi : La tempesta di mare, La notte, et Il gardellino, et aussi le fameux Printemps arrangé au 18e siècle par Nicolas Chédeville pour la musette baroque (petite cornemuse française jouée aux 17e et 18e siècles dans la musique savante). Et assez vite je suis arrivé à l’idée d’adapter les 3 autres saisons pour la flûte traversière. De cette façon j’ai voulu raconter ma propre histoire autour de ces 7 concertos dédiés à la nature. J’ai voulu aussi proposer une vision différente de ces oeuvres si connues du grand public, en leur donnant des couleurs et un relief nouveaux. J’espère d’ailleurs que le public sera sensible non seulement à la nouveauté de l’instrumentation, à la virtuosité également, mais surtout à la façon de phraser, d’articuler dans le but de réellement raconter chacune de ces 7 petites histoires. C’est un pur bonheur de se mettre au service d’un génie de la peinture en musique tel que Vivaldi."