Samuel Scheidt est l’un des compositeurs les plus complets de sa génération. Il est organiste, compositeur de musique sacrée et de musique instrumentale. Son oeuvre est à la croisée de chemins ; elle associe à la tradition polyphonique luthérienne toutes les influences de la musique italienne et du style de Monteverdi. Ses Ludi Musici (1621) n’échappent pas à cette fusion de styles. Les danses et canzone que contient ce recueil sont à la fois l’héritage des modèles de la fin de la Renaissance et le reflet de la nouvelle virtuosité initiée par les Italiens. Et cependant ces pièces sont bien destinées aux violes de gambe, dont le succès est encore important en Allemagne à cette époque.

Diapason d'Or award