Cet enregistrement, leur deuxième pour Linn, combine deux formidables ensembles : les cordes conduites par le violoniste Markus Däunert (konzertmeister du Mahler Chamber Orchestra) et les vents conduits par le hautboïste Nicholas Daniel (dont la carrière a commencé lorsqu’il a été désigné « BBC Young Musician of the Year »). Équivalent à l’enseignement donné par Aldeburgh Strings, dont l’enregistrement de la Sérénade pour ténor, cor et cordes de Britten a lancé le partenariat en 2016, Aldeburgh Winds offre l’opportunité à d’excellents musiciens à vent de travailler aux côtés des plus grands professionnels internationaux. Strauss a versé une part de son inspiration la plus vibrante dans Métamorphoses, un chef-d’œuvre pour cordes de 25 minutes écrit comme une élégie suite à la destruction de l’Allemagne lors de la Seconde Guerre mondiale. La Sérénade, qui irradie de bonhomie mozartienne, se pose en contraste frappant avec la magnifique mise en musique de Strauss et offre une idée alléchante du compositeur en devenir. La Symphonie pour instruments à vent (Fröhliche Werkstatt), œuvre très importante dans le répertoire des ensembles d’instruments à vent, ajoute à l’effectif de la Sérénade une troisième clarinette, un cor de basset et une clarinette basse.