Cet enregistrement est réédité dans la collection des "Indispensables du baroque", avec une interview inédite de Blandine Rannou :

« Nous autres, clavecinistes, sommes de bien curieuses personnes : nous adorons notre instrument, ses plumes, ses cordes, ses touches, mais n’avons de cesse de le faire ressembler à autre chose ! Suavité de la flûte, longueurs d’archet et dynamiques du violon, consonnes et voyelles du chant, carrures des danseurs, et bien sûr profondeur et gravité de la viole de gambe.

Ces pièces de Forqueray, écrites à l’origine pour la viole de gambe – instrument dont il était depuis son plus jeune âge un virtuose hors pair –, sont ainsi un véritable régal au clavecin. La tessiture grave dans laquelle elles évoluent – puisqu’elles sont transcrites sans être transposées dans l’aigu – est justement celle où le clavecin français du XVIIIe siècle présente le plus de richesse et de rondeur. Asseyons-nous tout près, dans le creux de l’instrument, ou aux claviers avec le rabat du couvercle déployé et aussitôt nous serons envahis, enrobés de son. Voilà ce que l’on éprouve avec ces superbes pièces de Forqueray. Il ne sera alors plus question de brillance mais de suavité, de résonance, de matière, aussi bien dans les pièces orageuses que dans les plus tendres.

J’ai eu envie d’enregistrer cette intégrale Forqueray en 2007 comme une sorte d’hommage au son. »

- Blandine Rannou