Elsa Grether, jeune violoniste charismatique au jeu passionné et d’une intense poésie, interprète pour son premier enregistrement - avec le pianiste Roumain Ferenc Vizi - les deux sonates pour violon et piano de E. Bloch qui forment un diptyque. Bloch décrivit la première comme « le monde tel qu’il est : la lutte frénétique des forces aveugles et primordiales » et la seconde comme « le monde tel qu’il devrait être : le monde dont nous rêvons, un monde plein d’idéalisme, de foi, de ferveur, d’espoir, où les thèmes juifs, le Credo et le Gloria du chant grégorien marchent côte à côte. » Les sonates sont entourées par Fratres de A. Pärt, rituel entre silence et son, et par Nigun (Improvisation en hébreu), de loin la page la plus populaire de Bloch, et la deuxième des trois pièces pour violon et piano constituant le cycle Baal Shem, trois images de la vie chassidique. Le titre de l’album, Poème mystique, évoque à juste titre un programme vibrant, fait d’œuvres émotionnellement très puissantes, liées par un profond sentiment de mysticisme, d’inspiration grégorienne ou judaïque…

5 Diapason award 4 étoiles Classica award