Le Quatuor Elias a enregistré une intégrale des quatuors de Beethoven au Wigmore Hall qui a reçu un excellent accueil critique. Sara Bitlloch, Donald Grant, Martin Saving et Marie Bitlloch présentent aujourd’hui chez Alpha un album consacré à Schumann : « Nous avons toujours eu une affection particulière pour le troisième quatuor de Robert Schumann. C’est une des premières oeuvres que nous avons jouées ensemble. Depuis nous y sommes souvent revenus, comme une région magnifique et familière que nous croyons connaître à fond mais qui à chaque visite nous livre de nouveaux secrets. En revanche, le second quatuor a été pour nous une découverte beaucoup plus tardive, et plus compliquée. L’écriture est si personnelle, si peu instrumentale, si nuancée, que nous avons eu du mal au départ à trouver une voix unanime pour cette oeuvre. L’enthousiasme du premier mouvement peut facilement se transformer en anxiété dès qu’on le pousse un peu trop loin. Dans le mouvement lent, l’écriture est par moments si dépouillée que pour exprimer sa tendresse, il faut la nourrir avec beaucoup de ferveur. Le scherzo fantasque, truffé de pièges rythmiques, requiert une maîtrise diabolique des instruments, tandis que le final est une explosion de joie sans cesse renouvelée ! »

Klara 10 award