Avec ce premier projet pour Zig-Zag Territoires, les musiciens de l’ensemble canadien Masques – sous la direction du claveciniste Olivier Fortin – témoignent de leur passion pour la musique du compositeur baroque autrichien Johann Heinrich Schmelzer. Comme la plupart de ses contemporains (Biber, Walther, Sances...), Schmelzer donne à la musique un objectif double : « la musique est un plaisir pour les saints et pour les hommes, c’est un acte de dévotion, mais aussi un symbole de vertu humaine ». Son recueil Sacro-profanus concentus musicus est un exemple magistral de ce credo. L’ensemble Masques - formé d’un noyau de 6 instrumentistes spécialisés en musique baroque - nous offre des sonates pour 5 et 6 instruments issues de ce recueil, en alternance avec des pièces de caractère comme Die Fechtschule (l’évocation d’une bataille), Die Polnische Sackpfeiffe ou le fameux Lamento sopra il morte Ferdinandi III. Ce programme varié met en exergue la diversité musicale de Schmelzer, et ses inspirations d’origine italienne.

 

Schmelzer (violoniste et compositeur)   influence considérablement le développement de la sonate et de la suite:

Biber fut l’élève de Schmelzer:

     

 

Influencé par le travail de Schmelzer, Walther est avec Westhoff et Biber un des violonistes les plus significatifs d'Allemagne au XVIIe:

Johann Paul von Westhoff autre fameux violoniste de cette époque et un des premiers à avoir composé pour violon seul. Ses six partitas pour violon seul ont inspirées Jean-Sébastien Bach pour ses sonates et partitas:

 

 

GRAMOPHONE Editor's Choice award Choc Classica award Klara 10 award