Ce programme de musiques napolitaines qui couvre une vaste zone historique (de la renaissance au XXème siècle) est un « manifeste » des influences musicales qui ont nourri Marco Beasley. Les arrangements de Guido Morini ont été écrits spécialement à son attention, rendant le programme particulièrement attrayant. Il offre en outre une cohérence inédite en mettant en place « des ponts » entre des genres parfois opposés d’un point de vue musicologique, mais qui n’ont eu de cesse de se nourrir les uns les autres. Pour la première fois, le musicien explore les voies du crossover au sens large sans complexe : Marco Beasley confirme ici avec brio son surnom de « crooner baroque ». Il ouvre également de nouvelles voies en proposant des orchestrations inédites, fait sien un pan de patrimoine colossal qui a influencé les cultures modernes du monde occidental.