Parmi les différentes pratiques de la Renaissance en Italie, le jeu du chant accompagné de la lyre joue un rôle symbolique particulier, lié au mythe d’Orphée et à la figure divine d’Apollon. Puisant ses origines au milieu du 15e siècle, la récitation de textes épiques ou lyriques se présente tout d’abord sous la forme de musique monodique soutenue par la lira da braccio. Grâce à l’invention du lirone autour de 1500, ce rôle d’accompagnement annonce le style récitatif des années 1600 qui sera à l’origine des premiers opéras.

Le Miroir de Musique est un ensemble spécialisé dans la musique de la fin du Moyen-Âge et de la Renaissance, allant de l’époque des troubadours jusqu’aux mouvements humanistes du XVIe siècle. L’ensemble est basé à Bâle (CH), et la plupart de ses membres sont issus de la Schola Cantorum Basiliensis. Le Miroir de Musique - image empruntée au traité de Jacques de Liège, (Speculum Musicae) - souhaite transmettre les répertoires médiévaux et Renaissance dans un esprit de fidélité aux sources et de respect du sens originel de la musique.

Ce projet a été conçu en 2013 pour les Tage Alter Musik de Bâle, grâce à une suggestion de Peter Reidemeister. Le programme présenté ici est le fruit d’une collaboration étroite entre les cinq musiciens, en lien avec les recherches du musicologue Martin Kirnbauer.