Cet enregistrement est le complément logique – et attendu – du coffret « Fugue pour violon seul » paru au printemps 2013, à l’occasion de la sortie de l’autobiographie de Tedi Papavrami chez Robert Laffont.

Il regroupe les sonates pour violon seul d’Eugène Ysaÿe, extraordinaire violoniste qui joua en son temps, vis-à-vis du violon, un rôle comparable à celui joué un peu plus de cent ans auparavant par Niccolò Paganini.

Eugène Ysaÿe a dédié chacune de ces six sonates à l’un des très grands violonistes de son époque (Szigeti, Thibaud, Enesco, Kreisler...). Elles constituent des sommets de virtuosité que peu de violonistes peuvent envisager d’affronter, et sont en même temps des oeuvres musicales de tout premier plan.

Tedi Papavrami a choisi d’ajouter à ce cycle une oeuvre qu’Eugène Ysaÿe a composée en 1915, et dédiée à son élève, la Reine Elisabeth de Belgique.

Diapason d'Or award Le choix de France Musique award JOKER CRESCENDO (plus récent) award Choc Classica award Diapason d'Or 2014 award Choc Classica 2014 award Prix Caecilia award