Avec la participation de : David Soar, Magnus Staveland, Ewa Wolak, Christina Landshamer, Maximilian Schmitt, Florian Boesch

Si Igor Stravinsky est une personnalité incontournable du paysage musical du XXe siècle, il serait réducteur de ne l’envisager qu’à travers le prisme de ses oeuvres les plus connues du grand public, telles le Sacre du printemps ou encore Petrouchka.

C’est donc toujours avec l’envie de partager avec le public un perpétuel besoin d’exploration que Philippe Herreweghe nous invite à la découverte des dernières oeuvres sérielles du compositeur, « sublimes mais exigeantes ». Threni (1957-58) est son oeuvre dodécaphonique la plus longue, ambitieuse et complexe, et probablement l’un des points culminants de cette dernière période créatrice. Une oeuvre comme les Requiem Canticles (1966) va encore plus loin dans son aboutissement : dernier chef-d’oeuvre du compositeur, il semble à lui seul résumer l’évolution de toute une vie, combinant des éléments issus des différentes périodes stylistiques qui ont jalonnées sa carrière – tout en marquant un sommet dans sa quête de spiritualité, de plus en plus importante dans la vie de Stravinsky.

Dans cet album incontournable, Philippe Herreweghe nous révèle avec conviction son amour pour le compositeur, et sous sa baguette sûre et inspirée, le Collegium Vocale Gent et la Philharmonie royale de Flandre nous dévoilent sa poésie pure.

Amis mélomanes, soyez curieux !

Choc de l'année Classica 2016 (album) award