Après l’enregistrement chez Alpha des sonates pour violon de Prokofiev, Ravel et Strauss, le violoniste Tobias Feldmann se consacre dans ce disque à la forme du concerto, interprétant deux oeuvres majeures et exclusives du répertoire finlandais : les concertos pour violon et orchestre de Jean Sibelius et Einojuhani Rautavaara.

Créé en 1904 à Helsinki, le Concerto pour violon de Jean Sibelius se révèla d’une grande difficulté technique pour la partie soliste. Sibelius révisa sa partition, mais ne composa plus pour violon et orchestre que sous des formes plus courtes, celles de la sérénade ou de l’humoresque. Il faudra attendre près de soixante-dix ans pour qu’une nouvelle oeuvre majeure pour violon et orchestre voit le jour sous la plume d’un compositeur finlandais, avec le Concerto de Rautavaara, dont la virtuosité égale en tout point celle exigée par l’oeuvre de son aîné.