L’aventure commence en 2012, lorsque Gilles Ledure, directeur de Flagey, propose à Lorenzo Gatto et Julien Libeer de présenter l’intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven. Pour les deux artistes, le compositeur “est peut-être le premier musicien de notre histoire à avoir incarné, dans la musique, comme dans sa vie, les valeurs des Lumières”.

Ces monuments d’architectures et d’expression ne les quittant plus, ils décident de commencer à les enregistrer. Voici trois sonates captées dans la mythique Chaux-de-Fonds en Suisse, dont la célèbre Sonate à Kreutzer.

Après son concerto pour violon et orchestre de Beethoven (ZZT 354) Lorenzo Gatto s’impose comme l’un des jeunes solistes qui comptent sur la scène internationale.

 

Diapason d'Or award Diapason d'Or 2016 award Choc de l'année Classica 2016 (Label) award