Zefiro a déjà fait la preuve de ses fortes affinités avec la musique de Georg Philipp Telemann, et son enregistrement consacré aux Ouvertures a 8 a été couronné d’un Gramophone Editor’s Choice. Comme l’a souligné Anne Sadie, « le penchant musclé tant vanté des interprétations de l’ensemble Zefiro favorise les instruments à vent et, lorsqu’ils sont rejoints par des cordes à un par voix, produit une sonorité fraîchement équilibrée qui transforme notre expérience de ces œuvres ».

Le 250e anniversaire de la mort de Telemann constitue l’incitant idéal pour ressortir cet enregistrement, qui connut un grand succès à sa parution initiale sous le label Ambroisie. Wassermusik, généralement couplée à Hamburger Ebb’ und Fluth, est ici associée à la célèbre suite « aquatique » de Handel, Water Musick. Composées à quelques années l’une de l’autre, elles sont toutes deux des pièces de circonstance : la première fut écrite à l’occasion du centenaire de l’Amirauté de Hambourg, la seconde était destinée aux fêtes royales sur la Tamise. Contrairement à l’œuvre de Handel, la suite de Telemann tâche d’évoquer des images liées à d’eau, aidée en cela par les titres qui font référence à des scènes ou à des caractères associés à la mer ; elle peut dès lors être considérée comme une « musique à programme ».