Saténik Khourdoïan, Konzertmeister de l’Orchestre symphonique de la Monnaie et violoniste passionnée et passionnante, s’adjoint pour son premier enregistrement le talent du pianiste Alexander Gurning, déjà récompensé à de nombreuses reprises pour ses qualités de chambriste. Si Fauré et Saint-Saëns avaient trouvé en Ysaÿe un interprète de génie doublé d’un allié d’exception pour la diffusion de leur musique, ce dernier fut aussi l’ami des deux premiers et compositeur lui-même. Ils partagèrent la scène, notamment à Paris, lors des concerts de la Société nationale, et à Bruxelles, dans les salons des XX ou de la Libre Esthétique.